Bienvenue au Catharose Nomade

Bienvenue sur le blog de l'ASBL du Catharose Nomade!
Tel 082 22 41 00
Mail à espacecatharose@gmail.com

C'est en Septembre....





"Les herbes parlent au curieux médecin par leur signature, lui descouvrant par quelque ressemblance leurs vertus intérieures, cachées sous le voile du silence de la Nature. " 
(Oswald Crollius, la Royale Chimie, 1624.)

Un regard alchimique de la Nature 

Les Alchimistes, vrais Philosophes de la Nature, et Paracelse au premier plan, ont transmis une approche de la nature et des êtres vivants qui ne se réduisait pas seulement à la connaissance de l’enveloppe physique .
La perception d’un monde subtil, l’accès direct à des réalités spirituelles, leur ont permis de tisser des liens entre les différents règnes du Vivant et d’en tirer, parmi tant d’enseignements pratiques, les vertus des plantes médicinales.
Cette compréhension traditionnelle du monde est actuellement reléguée au rôle de curiosité de l’histoire de la Médecine et semble promise à un oubli total prochain. Pourtant , de nos jours encore et sans que nous en ayons clairement conscience, la Théorie des Signatures préside à des disciplines médicales adaptées à l’Homme d’aujourd’hui, comme l’Homéopathie, les Fleurs de Bach, la Médecine anthroposophique, …

Cette théorie des signatures, qui repose sur le principe similia similibus curantur (les semblables soignent les semblables), est à la base de la médecine dans toutes les cultures, passées et actuelles, et remonte aux origines de l'humanité. Elle a un caractère d'universalité et l'on pressent qu'elle joua un rôle important dans l'acquisition des connaissances sur les vertus des plantes, mais elle se prête mal à la compréhension par notre pensée moderne. On la signale toujours encore dans les ouvrages traitant de l'histoire de la médecine, preuve qu'on lui reconnaît une importance indéniable (elle a imprégné la démarche médicale pendant tant de siècles !), mais, la plupart du temps, les auteurs aboutissent à un dénigrement de cette " loi des signatures ", un désintérêt quand ce n'est pas une condamnation de la démarche analogique.

 L'origine de cette théorie ?

Peut-on la négliger, ou la repousser d'un revers de la main, car non conforme à notre pensée ? En arrière-plan de la théorie des signatures se profile une question essentielle : comment l'homme a-t-il découvert les vertus thérapeutiques des plantes ? Trois hypothèses peuvent être proposées, qui ne s'excluent d'ailleurs pas entre elles.

La méthode empirique : au fil du temps et des générations, l'homme, en consommant les plantes de son environnement, a appris à en connaître les bienfaits ou la toxicité. Mais il est bien rare de goûter une plante par hasard et de constater immédiatement une guérison. L'observation des animaux et de leur comportement a été certainement d'un grand secours.

Les animaux, d'instinct, sont poussés vers les plantes qui vont guérir leurs blessures ou leurs maux, et même prévenir des maladies. Mais certaines plantes anodines ou bienfaisantes pour certains animaux se révèlent toxiques pour l'homme !

La révélation divine : " Le Très-Haut a fait sortir de terre tout ce qui guérit, et l'homme sage ne dédaignera pas ce secours ", dit l'Ecclésiaste. Chez les Grecs, le centaure Chiron enseigne au dieu Esculape la connaissance des plantes afin qu'il la transmette aux humains.

 En fin de soirée nous vous présenterons un aperçu d 'un séminaire que nous souhaitons vous proposer sur "Les plantes dans leur rapport aux influences planétaires." par une approche « alchimique », « goethéenne », « symbolique », etc…, nous apprendrons à connaître comment les aspects planétaires se manifestent dans la nature, nous aborderons la relation planètes –organes, dysfonctionnements et problèmes de santé, psychologie.(à déterminer en fonction de votre intérêt)

Un séminaire de deux jours sur les fleurs de Bach est déjà programmé pour le week end du 4 & 5 Mars 2017 à Namur , ainsi qu'une sortie "Pic Nic Botanique" exceptionnelle le Lundi 1 MAI 2017 à Redu !




Marc LACHEVRE 

 Botaniste et producteur de plantes médicinales, installé dans les Pyrénées.
 Sous le nom de marque de « VALLESPIR », il réalise depuis 12 ans des recherches dans le domaine des élixirs floraux : après avoir recréé la gamme des élixirs tels que le docteur Bach les avait conçus à l’origine, il met au point une nouvelle gamme d’élixirs floraux adaptés aux exigences de notre époque, et entreprend l’élaboration des fleurs de Bach en spagyrie.
Le contact qu’il entretient avec la nature, son intérêt pour l’Alchimie et la Biodynamie le plongent naturellement dans l’univers des élixirs floraux.

son blog www.elixirs-vallespir.com 

VALLESPIR met à votre disposition 2 gammes « d’extraits floraux solarisés » préparés selon la méthode mise au point par le Dr Bach : La gamme des 38 + 1 Fleurs de Bach La gamme des Elixirs « Paysages pyrénéens » Ces élixirs sont issus de cueillettes de fleurs sauvages prélevées, pour la plupart, en montagne, dans des lieux encore préservés et reconnus pour l’abondance de leur flore.

Les élixirs VALLESPIR bénéficient du label de l’Agriculture Biologique AB*. Ab-cert

 Réservation par mail souhaitée à espacecatharose@gmail.com

RDV à 19 h  au Centre L'Ilon , 1 Rue des Tanneries 
Parking gratuit entrée Rue du lombard



Jeudi 29 Septembre de 19h 30 à 22h 30

Salle TAN au centre L'Ilon ,
( Changement de salle vue les nombreuses inscriptions)
1 Rue des Tanneries à Namur 
(Parking gratuit , entrée rue du lombard)
PAF 12€ sur place 
10 €* Membres, adhérents et prépayés sur le compte 

 Le Catharose Nomade A.S.B.L 
 BNP Paribas Fortis 001-4663115-13 
(BE 08 0014 6631 1513) 
 *com : BACH 29/09 avec le NOM et le NOMBRE de places réservées