Bienvenue au Catharose Nomade

Bienvenue sur le blog de l'ASBL du Catharose Nomade!
Tel 082 22 41 00
Mail à espacecatharose@gmail.com

'La technologie du nouveau millénaire'



Mehran Keshe est le directeur de la Fondation Keshe. Il affirme avoir mis au point un réacteur à plasma spécial qui permet la manipulation de champs magnétiques et gravitationnels pour produire le mouvement. Des demandes multiples de brevets ont été déposées pour ce réacteur, et les détails en sont expliqués sur de nombreux sites de sa fondation.

Né en Iran en 1958, fils d’un ingénieur en rayons X, il a été introduit dans le monde de la radiation et du nucléaire très jeune.
Dans le milieu des années septante il est parti pour l’Europe pour approfondir son formation dans le domaine de la physique nucléaire.

Extrait traduit par un ami pour infos:
Citation:
""Mehran Tavakoli Keshe, ingénieur iranien dans le nucléaire, révèle qu'il travaillait sur une technologie de soucoupe volante. Il est question de maîtriser la gravité et le magnétisme pour voyer au-delà du système solaire.
Une agence de presse iranienne a révélé le 16 mars 2011 qu'une soucoupe était en cours de développement, s'appelant Zohal et équipée de pilote automatique, etc. L'article montrait une image d'un film de science fiction mais a été ensuite remplacée par un quadrocopter ordinaire. Une telle image ne montre rien de particulier à propos de cet appareil.
Mais Keshe affirme qu'il a travaillé à la technologie de manipulation de la gravité de cette soucoupe. Il nous l'avais déjà divulgué dans le passé, avant la coupure de presse.
Keshe qui dirige la Fondation Keshe affirme avoir construit un moteur plasmique spécial qui permet la manipulation des champs gravitationnels et magnétiques, permettant de produire une poussée. Il y a plein de brevets pour ce moteur et on trouve des détails sur internet. Keshe affirme dans une interview récente que c'est ce moteur qui a été intégré dans la soucoupe iranienne, disant qu'il a donné la technologie au gouvernement iranien il y a des années et qu'il travaillait activement avec eux.
Trop beau pour être vrai ? la technologie fonctionnerait en émettant des champs qui sont opposés à ceux des planètes, étoiles, ou même galaxies. Un appareil de sept à dix kg pourrait soulever plusieurs tonnes. Ces appareils sont peu couteux, un petit réacteur ne coute pas plus de mille dollars.""